Paes’Innov : l'Université de Corse encourage l'innovation rurale

Rédigé le 10/07/2024
Rose Casado

Ce mardi, l’Université de Corse a lancé le concours Paes’Innov, destiné à stimuler et promouvoir l'innovation rurale. Les porteurs de projets ont jusqu’au 5 octobre pour soumettre leurs candidatures, avant une finale prévue le 25 novembre, où trois lauréats seront désignés.





Pour la première fois, la Fondation de l'Université de Corte organise Paes'innov, un concours destiné aux acteurs des territoires ruraux de Corse, tels que les communes, les associations, ou encore les entreprises. Ce concours a pour objectif de mettre en lumière les initiatives proposées par ces structures souvent invisibles, mais qui contribuent pourtant de manière significative à la dynamique territoriale des espaces ruraux et apportent des réponses « parfois très pertinentes » à des problématiques spécifiques. « Les critères de participation sont très larges. Les projets peuvent être technologiques, bien entendu, mais ils peuvent également avoir une prédominance sociale, écologique ou économique, par exemple », explique Graziella Luisi, directrice de la Fondation Université de Corse.


Dès à présent, et jusqu'au 5 octobre prochain, les candidats - des personnes morales de préférence - peuvent proposer leur projet innovant en s'inscrivant sur le site de l'Université et tenter de remporter le premier prix dans leur catégorie, dont la dotation offerte par l'un des partenaires de l'Université s'élève à 10 000 €.


Le meilleur projet présenté par une commune rurale sera récompensé par le Comité du Massif de Corse. L'association qui proposera l'innovation la plus pertinente se verra remettre le prix par le Fonds de dotation de la mutuelle de la Corse. Enfin, la Banque des Territoires s'attellera à offrir une dotation à un acteur privé.


Une dynamique des territoires ruraux
Ce projet fait suite à la création d'une chaire intitulée « Mutations et Innovations Territoriales » par la Fondation de l'Université. Cette structure a pour objectif d'explorer comment les territoires insulaires sont amenés à se transformer et à innover face aux grandes mutations contemporaines auxquelles ils sont confrontés, telles que le changement climatique, les crises énergétiques ou encore les mutations technologiques. Depuis sa création il y a près de trois ans, elle propose des journées d'études basées sur « des échanges, des débats et des partages de connaissances », précise Graziella Luisi. Le tout, en invitant d'autres territoires à venir partager leur expérience.