Les Éditions Éoliennes de Bastia dévoilent trois nouvelles parutions ce mois de février

Rédigé le 12/02/2024
Philippe Jammes

En ce mois de février, les Éditions Éoliennes, nichées au cœur de la Citadelle de Bastia, présentent avec enthousiasme trois nouveaux ouvrages. Vannina Bernard-Leoni, bien connue pour son engagement à l'Université de Corse et à la mairie de Bastia, nous en fait l'introduction.

« C'est une nouvelle aventure pour moi », souligne Vannina Bernard-Leoni, faisant allusion à son passage de la sphère institutionnelle à l'ingénierie culturelle et éditoriale en freelance. « Un petit goût de liberté et un bain de jouvence après des expériences très institutionnelles. Aujourd’hui, j'accompagne notamment les Éditions Éoliennes sur quelques aspects, notamment en ce mois de février pour la sortie de trois livres aussi récents qu'intéressants ».
Le premier de ces ouvrages est un livre jeunesse en corse : « U U Scumbugliu in l'Universu », de Paula Bussi et Ghjacumina Geronimi. Il s'agit d'une belle histoire accompagnée de magnifiques illustrations, présentée dans un album cartonné de qualité. « Le livre jeunesse est une des grandes thématiques des Éditions Éoliennes de Xavier Dandoy de Casabianca. C’est un bel album contemplatif, poétique qui cible la petite enfance jusqu’à 10 ans ».
Une autre parution à noter est le deuxième numéro papier de la Revue Robba : In brama di Cumunu – Communauté de destin et politique des vivants. Cette revue, créée il y a 3 ans en ligne, souhaite aller à l’essentiel. « Tous les mois sortent 8 articles mais comme on est très attachés au papier, les Éditions Éoliennes, qui s’intéressent fortement à tout ce qui touche l’Île, nous font une version papier pour la 2ème fois et qui comprend 15 articles. Cette revue commence à être la référence de la pensée sur la société corse. Avec une quinzaine d'auteurs qui nourrissent la réflexion sur communauté de destin et politique des vivants ».
Enfin, troisième parution, la Revue Doc(k)s, un titre culte de la poésie expérimentale internationale. Créée en 1976 par le poète Julien Blaine, elle est aujourd'hui reprise par les Éditions Éoliennes après le décès de Philippe Castellin en octobre 2021. Doc(k)s se situe au plus près des avant-gardes du XXe siècle et est considérée comme un laboratoire expérimental des langages poétiques. Elle est aujourd’hui la plus ancienne et la dernière revue internationale de poésie vivante qui mixe les différentes formes de poésies expérimentales.